Sélectionnez VOTRE AGENCE
Découvrez les annonces de votre région !
Décrivez votre idéal
fidelio vous proposera une pré-sélection de 3 profils

fidelio, les agences matrimoniales à la UNE chez Nice Matin !

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Sylvie Fillols, la Directrice de Fidelio Antibes.

Son métier, c'est l'amour. Dans son agence à Antibes, Sylvie Fillols aide les cœurs de tout âge à s'assembler en mettant en relation des profils susceptibles de matcher. Elle le garantit: "Ce n'est pas parce qu'on est vieux qu'on arrête de croire en l'amour, rien n'est jamais perdu!"

Qu'est-ce qui change quand on cherche l'amour à 20 ans et à 80 ans?

C'est très différent: quand on est jeune, on cherche une personne pour fonder une famille, construire une vie, alors qu'à 80 ans on a besoin d'une présence, pour discuter, balader, de la tendresse…

Est-ce dur de trouver l'âme sœur quand on est âgé?

Arrivé à un certain âge, on ne fait plus de rencontre dans la rue ou dans un bar, on sort moins… Mais pour ceux qui font la démarche de venir me voir, il n'y a pas de règle: certains vont le trouver dès le premier rendez-vous, d'autres devront être plus patients et attendre le troisième, voire le quatrième…

La Covid et la recherche d'amour… Ça "matche"?

J'ai beaucoup de nouveaux clients depuis la pandémie, car les gens se sont sentis très seuls et ont envie de revenir à l'essentiel: la santé et les sentiments. Il y a une folle envie de voir d'autres personnes, de partager des moments, même si ça reste compliqué aujourd'hui.

La solitude, c'est souvent le point de départ?

Oui, avant, on restait marié pour la vie et les enfants s'occupaient des parents. Aujourd'hui, on vit de plus en plus vieux et, à un moment donné, on se retrouve seul. Mais il ne faut pas être défaitiste: on peut vivre une belle histoire à tout âge. J'ai déjà accompagné un monsieur de 90 ans… Sans oublier qu'être amoureux, c'est bon pour la santé!