L'agence matrimoniale d'aujourd'hui
Une Renommée dans la rencontre sérieuse fidelio, une Evidence !
Sélectionnez votre agence
Séléctionnez votre agence Décrivez votre idéal
Rencontre Sérieuse Fidelio

Confidences entre amies

Confidences entre amies, histoire scénarisée à partir de faits vécus...

- Ecoute, Virginie, tu ne vas pas rester comme çà... Quand je vois la mine que tu affiches à ton retour de week-end, je suis atterrée. Ne me dis pas que tu as encore passé ton dimanche à broyer du noir alors qu'il faisait si beau. Tu n'es pas sortie ? Tu n'es pas allée chez ta soeur ? Tu aurais dû me téléphoner !

 - Mais, tu sais bien, Sylvie, les enfants étaient chez leur père. Alors, moi je me sens hyper-seule. Je ne prévois rien et je n'ai aucune envie de sortir ou de voir du monde. C'est bien simple, je rentre dans ma coquille et je reste complètement avachie. La plupart du temps, je fais des va-et-vient entre le canapé du salon et ma chambre. En plus, comme je sais que les enfants sont contents, parce leur père leur fait faire des tas d'activités, et bien moi au lieu de m'en réjouir, çà me rend malade et çà me déprime encore plus.

 - Ah oui c'est vrai, désolée Virginie, j'avais oublié que c'était le week-end de Jacques. Mais arrêtes de te faire du mal !! Vous êtes divorcés depuis bientôt 5 ans, il faut te faire une raison maintenant. Tu dois aller de l'avant. Le passé, c'est le passé, tu n'y peux plus rien et tu devrais même être contente que çà se passe bien avec les enfants. D'ailleurs, rappelles-moi : vous étiez bien d'accord pour divorcer tous les deux : oui ou non ?

 - Bien sûr que oui, tu le sais bien, on a même divorcé à l'amiable, on a pris le même avocat.

 - Bon, alors maintenant, tu arrêtes de ressasser ce passé et tu penses à toi. Franchement çà me désole de te voir dans cet état. D'ailleurs, je trouve que pour une divorcée qui se lamente sur son sort, tu ne t'en tires pas trop mal. Je te fais remarquer quand même que ton job te plait, tes deux enfants vont bien, la maison c'est toi qui l'a conservée, ton Ex paye régulièrement sa pension alimentaire, avoue qu'il y a pire comme situation ! En plus, quand on a, comme toi 42 ans et qu'on est loin d'être moche, reconnais qu'il y a plus malheureuse que toi, non !!! Toutes les deux, on en connaît des filles pour qui le divorce s'est transformé carrément en descente aux enfers. Alors, fais-moi plaisir, cesses toutes ces jérémiades ! Seul l'avenir compte désormais, OK ?

 - Je sais que tu as raison Sylvie, et tu me l'as déjà dit cent fois mais c'est plus fort que moi et puis je n'ai personne dans ma vie si tu vois ce que je veux dire !!

 - Je le sais et c'est bien ce qui me désole. Quand je vois ta mine patibulaire, mon petit doigt me dit qu'au lieu de te reposer ce week-end, tu as dû encore passer tes nuits sur internet ? Vrai ou faux ?

 - Non, tu ne te trompes pas et, pour être franche avec toi, je n'ai pas arrêté ; c'était plus fort que moi d'autant plus que je n'étais pas dérangée par les enfants.

 - Mais quand vas-tu comprendre ma petite qu'il n'y a rien à espérer à consulter tous ces sites en ligne ? On te l'a déjà dit maintes fois. Tu perds ton temps... C'est le monde du virtuel, çà ne mène à rien...Tout le monde triche et parfois au-delà de ce que l'on peut imaginer.

 - Tu vaux bien mieux que cela, Virginie. Reconnais quand même que sur le net, chacun raconte l'histoire qui l'arrange, et qui plus est, sans aucun contrôle. Tu peux me croire, ma belle, ce qui compte, c'est de se sentir bien tous les jours dans le monde qui nous entoure - et si on a une famille, tant mieux ! Car, tu vois tous les jours, chacun à notre niveau, chacun dans son espace de liberté, on est acteur de notre propre vie et, çà, personne ne peut le faire à notre place.

 Mais, tu m'écoutes au moins, j'ai l'impression de parler à un zombie ??

 - Oui, " Madâaame ", 5 sur 5, excuses moi, je n'arrête pas de bailler, çà va être dur au bureau, à 14h !

 - J'espère pour toi au moins que tu n'as pas de réunion. Mais pour revenir à ce que je te disais, Virginie, il me semble que tu as la mémoire courte. Ne me dis pas que tu as déjà oublié ton aventure avec Charles, trouvé justement un samedi soir de grande déprime sur un site dont, pourtant, tu ignorais l'existence jusqu'à ce soir-là ... Rappelles toi ce que tu nous racontais au début de ta relation avec lui : c'était le prince charmant, il avait toutes les qualités requises pour un quadra, en tout cas toutes celles que ton Ex n'avait pas et forcément vous étiez fous amoureux l'un de l'autre.... Résultat, après trois mois d'une idylle à grimper aux rideaux, tu découvres qu'il n'est pas libre, qu'il ne quittera ni son job, ni sa région et encore moins sa femme. La suite, tu la connais aussi bien que moi : deux mois de déprime, le tout agrémenté d'antidépresseurs et tes enfants le plus souvent obligés d'être en pension chez ta soeur car tu partais en live. Crois-moi, elle aussi, elle doit s'en souvenir...!

     Conclusion, ma chère, en un mot comme en mille, désormais, tu arrêtes tout ce cinéma. Aimer et être aimée, ce n'est pas un jeu, c'est même tout le contraire ... très vite la séduction doit laisser la place à la sincérité. Plutôt que de te cacher derrière un écran, tu devrais t'adresser à de vrais professionnels comme Fidelio. Tu te rappelles, je t'en avais déjà parlé. Ces agences matrimoniales ont une longue expérience derrière elles. Elles sont organisées en réseau.

     Leur expertise, c'est la rencontre sérieuse. Fidelio fait peut-être moins de pub à la télé que tous tes sites mais, chez eux, les gens inscrits existent réellement. Leur état civil est clean, çà fait une sacrée différence, non ? Franchement, Virginie, leur savoir-faire les rend incontournables sur le sujet. Confidentialité, écoute, conseils, bref tout ce qui contribue à la réussite d'une belle rencontre. C'est là leur force, cibler juste.

     Tu devrais les appeler. D'ailleurs, je crois que c'est pratiquement les plus anciens à faire çà en France. De mémoire, je dirais au moins 38 ans, j'ai lu çà dans un magazine féminin. Alors fais-moi plaisir une bonne fois pour toute, Virginie, si tu dois cliquer encore une seule fois sur ton PC pour trouver l'âme soeur, cliques sur le site Fidelio. A ce propos, tu te souviens de Fabienne, ma meilleure amie lorsque j'habitais encore à Lyon. Elle avait ton âge à peu près et elle venait de divorcer. Comme toi, elle papillonnait tous les soirs, sur la toile, au début de sa séparation. Pour quel résultat ? Des histoires sans lendemain quand ce n'était pas des " complications " si tu vois ce que je veux dire.

     A la fin, elle m'a même avoué que le monde de la nuit, c'était vraiment le monde de la triche, qu'elle en était écoeurée et, crois-moi, elle parlait en connaissance de cause. Elle s'en est voulu d'avoir perdu tout ce temps.

    Reconnais, qu'être libre, çà n'autorise pas à faire n'importe quoi. On n'est plus des gamines !!! Pour en revenir à mon amie, petit à petit, elle s'est mise à m'écouter plus attentivement, moi, la femme mariée, bien rangée, avec l'homme idéal comme elle disait. Un peu sceptique au départ, elle s'est enfin décidée à prendre contact avec Fidelio. Rendez-vous immédiat et le fait d'avoir en face d'elle une conseillère, Fabienne s'est sentie tout de suite en confiance.

     Forcément, çà la changeait de ces sites anonymes et impersonnels où l'on commence à parler sexe avant de parler sentiments.

     Souvent, je lui disais que si ce genre d'épreuves devait m'arriver et bien, entre un interlocuteur ou un ordinateur, mon choix serait vite fait. Fabienne, qui ne me cachait rien, me racontait : un accueil chaleureux à l'agence, un entretien de qualité sans oublier les mots, qui pour exprimer à la fois son passé, son ressenti et ses aspirations, étaient choisis et validés entre elle et la responsable Fidelio.

     Enfin, je la voyais remonter la pente de jour en jour. Le moral et son fameux sourire légendaire étaient de retour. Exit, les ondes négatives qui lui pourrissaient la vie. La conseillère matrimoniale avait vraiment su la rassurer et trouver les paroles apaisantes qui convenaient. Ensemble, elles allaient faire du bon travail.

 - Elle est jolie ton histoire, Sylvie, mais ta Fabienne, elle en est où ? Elle ne serait pas toujours toute seule !

 - Pas du tout, Virginie, attends la suite. D'accord, les premières rencontres n'ont pas été concluantes. Pour autant, Fabienne m'a assuré qu'à chaque rencontre proposée par Fidelio, elle n'a rencontré que des hommes courtois, sympathiques, libres et motivés.

 Au final, tu me croiras si tu veux mais après 6 mois, bingo, la rencontre avec Jean-Michel fût la bonne.

 Cette année encore, elle m'a envoyé ses voeux comme elle le fait à chaque Noël et je t'assure que non seulement ils sont toujours ensemble mais ils filent le parfait amour.

 Donc, tu vois Virginie, toi aussi, ce bonheur là, tu y as droit. Arrêtes de subir, redeviens la conquérante que j'ai connue. Retrouves cette joie de vivre que connaissent tous ceux qui sont heureux en couple. Mais pour cela, Il te faut absolument un minimum de motivation, de la confiance en toi et afficher de manière visible ton optimisme. Dernière étape et pas la plus compliquée : accepter de se faire aider. Tu sais, dans la vie, on n'a pas réponse à tout. S'isoler dans son coin n'est pas la solution. Par contre, faire appel à un professionnel, c'est presque du bon sens. Crois-moi, ma petite, une agence matrimoniale sérieuse comme Fidelio, c'est déjà 50 % de la réussite.

 - Comme d'habitude, ma chère Sylvie, je crois bien que tu m'as convaincue ...C'est à se demander ce que je ferais sans toi ! Je démarre la semaine par de bonnes résolutions et, en mon for intérieur, je me sens déjà mieux. J'ai l'impression d'exister à nouveau. Cette sensation de bien- être, çà faisait longtemps qu'elle m'avait quittée. Alors oui, ma chère, c'est décidé, on y va, Yes, trois fois Yes. J'ai envie que çà bouge pour moi et en plus j'y crois. Mon coeur est à prendre et je le sens. Un peu d'imprévus, un brin de folie peut-être, c'est du bon stress çà, n'est-ce pas ?? Mais, surtout, Sylvie, promets- moi de ne pas me laisser tomber maintenant, s'il te plait, tu me le promets, hein ??

 - Bien sûr que non, Virginie, je suis trop contente de ta décision. Donc, dans un premier temps, tu contactes au plus vite Fidelio et tu me tiens au courant. Je sais que fidelio a une bonne réputation. Tu vas être chouchoutée, tu vas voir. Encore quelques semaines, ou tout au plus quelques mois pour ton retour parmi nous. Bienvenue dans le monde serein des couples amoureux !!!

Confidences entre amies, histoire scénarisée à partir de faits vécus...

Sélectionnez votre agence Décrivez votre idéal